Classifications : sites répertoriés Imprimer Envoyer

 Nous avons consulté

Quelques sites Web sur la « classification périodique »

La classification périodique est une somme considérable d'informations. Elle a été envisagée de multiples manières.  Notre liste de sites n'est pas, et ne peut pas être, exhaustive. Si vous connaissez ou utilisez certains sites - ou ouvrages - relatifs à la classification périodique que vous jugez utiles à votre enseignement et que vous souhaitez faire partager, contactez Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Les différents sites proposés sont regroupés dans un tableau récapitulatif, puis rapidement présentés.

Légende :

-    Sites institutionnels

-    Sites universitaires

-    Sites lycée

-    Sites personnels

-    Sites divers, commerciaux…

-    Sites encyclopédiques, sitographie…

 

Tableau récapitulatif des différents sites proposés

 

Organisme, auteur, etc…

Langue

Photos, vidéos, manips…

Niveau d’utilisation

Adresse

 

Education Nationale

(institutionel)

 

classification à télécharger

 

http://www.science.gouv.fr

1

IUPAC 

(institutionnel)

Anglais

 

 

 

http://old.iupac.org/general/FAQs/elements.html

 

2

Royal Chemical Society 

(institutionnel)

Anglais

 

 

 

http://www.rsc.org/chemsoc/visualelements/index.htm

 

3

l'American Chemical Society 

(institutionnel)

Anglais

 

 

 

http://acswebcontent.acs.org/games/pt.html

 

4

Cité des Sciences et de l’Industrie 

(institutionnel)

 

 

Premier tableau-résumé en lycée

http://archives.universcience.fr/francais/ala_cite/expo/tempo/aluminium/science/mendeleiev/mendeleiev.swf

 

5

Conseil National de Recherche, Canada 

(institutionnel)

 

 

Collège et lycée

http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/education/elements/index.html

 

6

Chemical Education Digital Library 

(institutionnel)

Anglais

 

 

Utilisation facile, à divers niveaux d'enseignement

 

http://www.chemeddl.org/resources/ptl/

 

7

Massachusetts Institute of Technology (MIT) 

(universitaire)

Anglais

 

Vidéos

Grand public

http://www.chemicool.com/

 

8

University of Sheffield 

(universitaire)

Anglais

Photos et vidéos

« boutique »

 

 

http://www.webelements.com/

 

9

l’université de Split, Croatie 

(universitaire)

Multilingue

 

Utilisation facile, à divers niveaux d'enseignement

http://www.periodni.com/fr/index.html

 

10

l’Université de Nottingham 

(universitaire)

Anglais

Avec vidéos de manipulations filmées

Large public

http://www.periodicvideos.com/#

 

11

Lycée Galilée, Franqueville Saint Pierre 

(Lycée)

 

 

Premier tableau-résumé en lycée

http://lycees.ac-rouen.fr/galilee/elements.htm

 

12

(Personnel)

 

 

Collège

 

http://phys.free.fr/tabper.htm 

 

13

d’Ivan Noels

(Personnel)

Multilingue

 

Divers niveaux d'enseignement

http://profmokeur.ca/chimie/

 

14

Yinon Bentor

(Personnel)

Anglais

 

Lycée, voire en collège

http://www.chemicalelements.com/index.html

 

15

Ludovic Piquemal

(Personnel)

Anglais

 

 

http://periodic-table.softonic.fr/

 

16

Stéphane Perek

(Personnel)

 

 

Un peu difficile à utiliser

http://elements.chimiques.free.fr

 

17

Theodore Gray

(Personnel et commercial)

Anglais

 

 

http://www.theodoregray.com/PeriodicTable/index.html

http://periodictable.com/

 

18

Roy Alexander

(commercial)

Anglais

 

Présentation en lycée

http://www.allperiodictables.com

 

19

Lenntech (Traitement de l’eau)

(Universitaire et commercial)

 

 

lycée

http://www.lenntech.fr/periodique/tableau-periodique.htm

 

20

Wikipédia 

(Encyclopédique)

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tableau_périodique_des_éléments  

 

21

Sitographie

(Liens Internet)

Multilingue

 

Tous niveaux à partir du lycée

http://www.ptable.com/

 

22

Émilangues 

(Institutionnel, sitographie)

 

 

Ressources DNL en anglais

http://www.emilangues.education.fr/ressources-pedagogiques/sitographies/disciplines-non-linguistiques/latome-et-la-classification-perio

 

23

Tom Lehrer 

Anglais

Vidéos

 

http://www.youtube.com/watch?v=zGM-wSKFBpo&feature=related

 

 24

Cyberscol-AQOPS

(associatif) 

 

 

 Projets éducatifs

http://cyberscol.qc.ca

 

1 - La classification de l'IUPAC                              Retour au tableau

http://old.iupac.org/general/FAQs/elements.html

Site en anglais

A tout seigneur tout honneur, voici l'adresse du site de l’IUPAC où figurent :

-    l'ensemble des documents et références relatifs à l'évolution et à la mise à jour de la classification ;

-    les dernières données proposées relatives aux éléments (noms, masses atomiques, composition isotopique, etc.) avec l'information sur le dernier élément baptisé, Z=112, le copernicium :

http://www.iupac.org/publications/ci/2010/3202/iw1_copernicus.html

-    la classification périodique acceptée par l'IUPAC et donc par la communauté internationale des chimistes, au 19 février 2010, téléchargeable en fichier .pdf :

http://old.iupac.org/reports/periodic_table/IUPAC_Periodic_Table-19Feb09.pdf

 

2 - La classification proposée par la Royal Chemical Society (RSC)  Retour au tableau

« Visual Elements Periodic Table »

http://www.rsc.org/chemsoc/visualelements/index.htm

Site en anglais

Pour le plaisir des yeux (c'est un projet à la fois scientifique et artistique) et pour obtenir des données sûres, téléchargeables de diverses manières (par exemple sous forme de fichier .pdf par élément). Il s'agit d'un site d'une grande richesse mais un peu complexe à utiliser.

Le site propose aussi

-    des ressources graphiques sur la classification

http://www.rsc.org/Education/Teachers/Resources/ptdata/welcome.htm

-    une série d'enregistrement audio (podcast) pour chaque élément

http://www.rsc.org/chemistryworld/podcast/element.asp

 

3 – La classification de l'American Chemical Society          Retour au tableau

http://acswebcontent.acs.org/games/pt.html

Site en anglais

Classification périodique interactive avec des informations sommaires sur les éléments et leur structure électronique et des informations sur la périodicité des propriétés en fonction du numéro atomique. Simple à utiliser.

 

● 4 – La classification de la Cité des Sciences et de l’Industrie       Retour au tableau

http://archives.universcience.fr/francais/ala_cite/expo/tempo/aluminium/science/mendeleiev/mendeleiev.swf

Sous une présentation très synthétique, pour chaque élément activé, l'écran fournit les caractéristiques structurales et physiques principales, l’étymologie, la date et le lieu de découverte, un ou deux signes particuliers. Quelques photos parlantes illustrent ses principales utilisations.

La rubrique « atome » tente de représenter les orbites atomiques. Elle apparaît difficilement utilisable au lycée. Tout en évoquant de façon implicite la structure en couches et sous couches s, p, d, f, (qui n'est pas connue à un niveau lycée), la représentation choisie – simplifiée - laisse supposer que chaque électron se déplace sur une orbite circulaire, toutes ces orbites ayant des diamètres identiques. Cela peut être la source d’idées fausses.

Intéressant comme premier tableau-résumé en lycée (avec la réserve concernant la rubrique « orbites électroniques »).

 

● 5 – La classification du Conseil National de Recherche, Canada    Retour au tableau

http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/education/elements/index.html

Le site est très facile à utiliser, avec une classification périodique interactive. Pour chaque élément activé, l'écran fournit très peu de données numériques, mais insiste sur les utilisations (biologique, vie courante, industrie …), les perspectives et renvoie à des recherches en cours sur le site du centre national de la recherche au Canada.

Intéressant pour une utilisation en collège et lycée.

 

● 6 – La classification du Chemical Education Digital Library (ChemEd DL’s foundation)              Retour au tableau

http://www.chemeddl.org/resources/ptl/

Site en anglais

Site de la Division of Chemical Education, intitulé « Periodic Table Live » (Classification périodique vivante) permettant d'accéder, par un simple clic sur chaque élément, à un sommaire présentant :

-        une description (caractéristiques diverses, circonstances de la découverte, état naturel, étymologie, préparation, usages avec liens intégrés au texte pour obtenir de plus amples détails),

-        des données physiques et atomiques,

-        une rubrique « media », plus sommaire présentant des images brièvement commentées des usages, éventuellement de très courtes vidéos d’intérêt variable sur la réaction avec l'air, l'eau, les acides et bases et des photos de structures cristallines,

-        de brèves biographies de chimistes liés à la classification périodique et glossaire de termes chimiques

Utilisation facile, à divers niveaux d'enseignement

 

● 7 – La classification « ChemiCool » du Massachusetts Institute of Technology (MIT)           Retour au tableau

http://www.chemicool.com/

Site en anglais

Ce site permet d'accéder, de façon synthétique, pour chaque élément activé, à quelques photos du corps pur ou du minerai, aux circonstances de la découverte, à l'étymologie, à ses caractéristiques physiques et atomiques, ses effets sur la santé, à une description brève de ses caractéristiques (aspect, réactivité, isotopie), à ses divers usages. Le site comporte aussi une liste alphabétique des éléments et un dictionnaire de chimie avec de très nombreuses entrées.

De courtes vidéos sont présentées pour certains éléments, plutôt « grand public », de qualité et d'intérêt divers, axées sur le caractère spectaculaire et, pour les expériences présentées, sans mise en garde sur les dangers de réalisation.

 

● 8 – WebElements : the periodic table on the web - University of Sheffield       Retour au tableau

http://www.webelements.com/

Site en anglais.

C'est un site universitaire très complet. Il est facile de passer d'un élément à l'autre, de retourner à la classification et les rubriques proposées pour chaque élément apparaissent clairement dans le sommaire. Photos et vidéos sont disponibles pour certains éléments.

Les rubriques proposées sont les suivantes :

-    Element "X" (Essential data, History, Uses, Find a property),

-    Element "X" around us (Geology, Biology),

-    Chemistry and compounds (Compounds, Reactions of carbon, Electronegativities, Bond enthalpies,…)

-    Element properties (Physics properties, Allotropes, Crystal structure Thermochemistry, Pictures),

-    Atom properties (Electron shell properties, Atom sizes, Atomic orbital properties),

-    Nuclear properties (Isotopes, NMR properties)

Une partie « boutique » propose des accessoires pédagogiques, des affiches, des cadeaux (T-shirts, mugs ...).

 

● 9 – La classification de l’université de Split, Croatie        Retour au tableau

http://www.periodni.com/fr/index.html

Site multilingue

La « EniG. Table périodique des éléments » est une table périodique très attrayante, très aérée, disponible dans six langues (allemand, anglais, français, croate, italien et espagnol).

Outre les données physiques très complètes, figurent les différents couples d’oxydoréduction avec les potentiels standards correspondants et les schémas des structures cristallines. Un texte très court et complet résume la découverte, l’étymologie du nom, l’obtention et les utilisations principales de l’élément.

Le tableau est présenté sous plusieurs formes :

-    ASCII Tableau périodique des éléments,

-    Forme courte du tableau périodique,

-    Forme longue du tableau périodique,

-    Configuration électronique des éléments.

Site d'utilisation facile, à divers niveaux d'enseignement.

 

● 10 – La classification de l’Université de Nottingham           Retour au tableau

http://www.periodicvideos.com/#

Site en anglais avec vidéos

Le professeur Martyn Poliakoff et ses collègues de la Faculté de Chimie de l'Université de Nottingham rendent le tableau périodique des éléments plus vivant, et très souvent plus « explosif », grâce à un « tableau périodique des vidéos ».

Chacun des 118 éléments de la classification périodique est ainsi présenté dans sa propre vidéo longue de 1 à 10 minutes, composée d’une alternance d'explications mesurées et claires, données dans la plupart des cas par le professeur Poliakoff et de démonstrations expérimentales réalisées par ses collègues et étudiants du département de chimie.

En cliquant sur le lien hypertexte de chaque élément, les internautes peuvent consulter directement la vidéo consacrée à l'élément qui les intéresse. Les manipulations présentées privilégient le caractère spectaculaire. Les expérimentateurs y prennent un plaisir évident et rient de bon cœur. On peut regretter pourtant que plutôt que de recommencer deux fois la même expérience avec des explosions de plus en plus fortes (combustion du dihydrogène par exemple), on ne couvre pas plus avant d'autres propriétés du dihydrogène (celles utilisées dans une pile à combustible par exemple), moins spectaculaires mais plus utiles en matière de production d'énergie et de respect de l'environnement. Mêmes remarques pour la réaction du sodium métallique sur l'eau avec des projections vigoureuses de sodium enflammé. Ainsi, certains des films présentent des expériences qui ne sont plus réalisées dans le cadre des cours de science des écoles pour des raisons de sécurité. D'une façon générale, l'accent n'est pas mis sur les précautions à prendre lors de la réalisation des manipulations.

Depuis sa création, ce site de vidéos - et les nouvelles rubriques du site qui le complètent utilement (molécules ...) est largement apprécié, notamment par le prix Nobel Harry Kroto. Un entretien récent de M. Polyakoff à propos de ce site : http://www.rsc.org/chemistryworld/News/2010/December/17121002.asp .

Le site présente beaucoup de manipulations filmées, destinées à un large public qu'il est utile de mettre en garde sur cette image « explosive » donnée de la chimie.

 

● 11 – La classification de Roger Le Meur, Lycée Galilée, Franqueville Saint Pierre    Retour au tableau

http://lycees.ac-rouen.fr/galilee/elements.htm

La présentation est très synthétique, avec une classification périodique interactive : possibilité d'accéder pour chaque élément à ses caractéristiques numériques atomiques et physiques principales, la liste des éléments par ordre alphabétique, l'évolution des propriétés en fonction du numéro atomique Z ...

Intéressant comme premier tableau-résumé en lycée.

 

● 12 - http://phys.free.fr/tabper.htm         Retour au tableau

Site personnel (« Site interactif de physique et de chimie ! Destiné à tous les passionnés mais aussi à tous les autres et plus particulièrement aux collégiens de France ! »), avec une classification périodique interactive très simple et des éléments d'informations pour chaque élément activé par balayage de la souris.

Pour le collège

 

● 13 – La classification d’Ivan Noels           Retour au tableau

http://profmokeur.ca/chimie/

Site multilingue

Site personnel canadien en français et en plusieurs langues. Le tableau périodique, sur la page d'accueil, présente pour chaque élément, un nombre réduit de données physiques et structurales par simple balayage à la souris ainsi que la date de sa découverte.

Un long sommaire du site présenté sur la page d'accueil permet d'accéder aisément, pour chaque élément à des données physiques et structurales complètes ainsi qu'à un tableau interactif de la structure électronique des atomes repris du très bon site : http://herramientas.educa.madrid.org/tabla/ (en espagnol)

Intéressant pour une utilisation à divers niveaux d'enseignement.

 

● 14 – La classification de Yinon Bentor         Retour au tableau

http://www.chemicalelements.com/index.html

Site en anglais.

Ce site personnel présente la particularité de pouvoir, à partir du sommaire sur la page d'accueil, activer successivement plusieurs présentations de la classification, chacune faisant apparaître pour chaque élément, outre le symbole chimique, une mention spécifique : nom, numéro atomique, masse atomique, configuration électronique, nombre de neutrons, point de fusion, d'ébullition, date de découverte et structure cristalline.

On y trouve également plusieurs liens utiles vers des sites Web de qualité.

L'histoire du site est intéressante : d'abord créé à l'occasion d'un projet d'étudiant pour une fête de la science en 1996, il a depuis été entretenu et amélioré pour devenir un site très complet.

Petit conseil pour naviguer dans le site : pour activer la classification de la page d'accueil, faire un clic sur Home en tête du sommaire. Puis, à partir du tableau, on peut accéder par un clic sur l'élément, à quelques données numériques et à quelques caractéristiques générales de l'élément.

Site très synthétique utilisable en lycée, voire en collège par certaines présentations du tableau.

 

● 15 – La classification de Ludovic Piquemal (*)         Retour au tableau

http://periodic-table.softonic.fr/

Site en anglais

« Le tableau périodique des éléments, gratuit » de Ludovic Piquemal est une mine de renseignements pour les étudiants et les lycéens aux prises avec la physique-chimie. Ce logiciel gratuit ne se contente pas de donner le tableau périodique des éléments, il regorge d'informations, de graphes et de photos utiles, de formules. Il comporte par ailleurs un glossaire et les biographies des scientifiques ayant découvert les éléments cités.

Son moteur de recherche intégré « Periodic Table » permet de retrouver facilement n'importe quel élément et d'en voir les données (structure atomique, abondance, état en fonction de la température, etc.). Il permet aussi d’afficher le tableau complet, ou seulement les éléments gazeux, solides, liquides ou artificiels.

(*) Non accessible sur ordinateur Mac.

 

● 16 - Classification réalisée par Stéphane Perek             Retour au tableau

http://elements.chimiques.free.fr

Ce site personnel fournit beaucoup d’informations, mais il est quelque peu difficile à utiliser.

 

● 17 – La classification périodique de Theodore Gray        Retour au tableau

http://www.theodoregray.com/PeriodicTable/index.html

Site en anglais

Ce site, personnel et commercial, reste cependant très solide scientifiquement et très riche en anecdotes. Il comporte beaucoup de rubriques et il n'est pas toujours facile d'y trouver ce que l'on recherche.

L’une des passions de Théodore GRAY est la construction d’une véritable classification périodique en bois, sous forme de cases qu’il remplit au fur et à mesure qu’il se procure des échantillons relatifs aux éléments. En outre, l’auteur a l’amabilité de donner ses recettes de « fabrication » à savoir par exemple : comment se procurer tel élément chez l’épicier, ou en le synthétisant à partir d’un de ses dérivés ou même en l’achetant sur un site commercial. Il présente (et vend) une classification en bois, et d'autres classifications dont une illustrée (cf. http://periodictable.com/) citée ci-après.

 

● 17bis – Le tableau périodique de Théodore Gray

http://periodictable.com/

Site en anglais

Ce site, est une partie de celui de Théodore Gray (voir ci-dessus). Il présente uniquement la classification par une photo associée à chaque élément, puis, pour chaque élément, des photos complémentaires associées, avec descriptif et fournisseur de l'échantillon présenté.

 

● 18 Re-Invention of the 3-D Periodic Table par Roy Alexander       Retour au tableau

http://www.allperiodictables.com

Site en anglais

Site commercial dont l’originalité est de présenter une classification en 3-D (« The Alexander Arrangement of Elements »). Par ailleurs, 4 liens (« Concept », « Desk Topper », « Student Interactive » et « Display »), proposent les produits en vente et exposent l'intérêt pédagogique du type de modèle présenté.

Site utilisable pour une présentation de la classification en lycée.

 

● 19 - La classification Lenntech (Traitement de l’eau *)        Retour au tableau

http://www.lenntech.fr/periodique/tableau-periodique.htm

Site multilingue

Chaque case du tableau est liée à une page donnant les caractéristiques structurales et physiques assez complètes de l'élément correspondant. L’originalité du site est de donner des informations sur les effets sur la santé et sur l'environnement.

Ce site propose plusieurs langues (français, allemand, anglais, espagnol, italien, néerlandais, polonais, portugais, arabe). Il est assez synthétique, d'utilisation aisée et convient pour une utilisation en lycée.

(*) La société Lenntech est une société néerlandaise de traitement des eaux et de l'air, créée initialement par des universitaires de l'université de Delft. Elle opère dans le monde entier.

 

● 20- La classification dans Wikipédia                     Retour au tableau

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tableau_périodique_des_éléments  

Le site est très complet, tant en ce qui concerne les données numériques relatives à chaque élément que son historique, ses propriétés … . Il est facile à utiliser avec un sommaire en tête de page et un rappel du tableau en bas de chaque page permettant de voyager d'un élément à l'autre. 

Voir Annexe pour remarque concernant Wikipédia en général et cet article en particulier

 

● 21 - Site comportant des liens avec plusieurs autres sites          Retour au tableau

http://www.ptable.com/

Site multilingue

Sur la page d'accueil, lors de l'activation par un clic de l'élément, des onglets permettent de faire figurer dans chaque case, au choix ou simultanément : masse atomique, nom, couches électroniques. On peut aussi choisir entre les classifications à 18 ou 32 colonnes.

Des onglets permettent aussi, pour chaque élément activé par un clic, d'accéder aux articles associés sur Wikipédia, aux données numériques de Wikipédia, ou de l'IUPAC (au choix), aux orbitales, aux isotopes avec caractéristiques détaillées, aux vidéos en anglais de l'université de Nottingham (voir plus haut) identiques à celles du site déjà citées : http://www.periodicvideos.com), aux photos commentées en anglais du site de Theodor Gray (voir ci-dessus http://periodictable.com/) et à des commentaires en anglais, produits dans la série "Chemistry in its element" par Chemistry World, le magazine de la Royal Society of Chemistry.

Par ailleurs, toujours sur l'unique page d'accueil, une échelle de températures avec curseur, permet, pour chaque température sélectionnée à la souris ou affichée, outre la correspondance en K, °C ou °F, de connaître d'un seul coup d'œil, l'état physique de chaque élément.

Ce tableau interactif, accessible par un menu déroulant situé en bas de page, avec de nombreuses options, permet une navigation très facile. Il autorise donc une utilisation à tous niveaux à partir du lycée.

 

22 - L’Atome et la classification périodique du site Émilangues           Retour au tableau

http://www.emilangues.education.fr/ressources-pedagogiques/sitographies/disciplines-non-linguistiques/latome-et-la-classification-perio

Ce site d’accompagnement pour les sections européennes ou de langues orientales est un site du Ministère de l’éducation nationale. Il propose une « sitographie », sélection de sites et de liens vers des ressources pour l'enseignement et l’apprentissage de la chimie en anglais, sur l'atome et la classification périodique. On retrouvera dans les sites conseillés de nombreux sites du présent document.

 

● 23 - Vidéo de Tom Lehrer                  Retour au tableau

http://www.youtube.com/watch?v=zGM-wSKFBpo&feature=related

Diverses illustrations et animations du fameux texte parodique en anglais de Tom Lehrer sur la classification périodique, mis en musique, chanté et accompagné au piano par l'auteur. Pas vraiment scientifique. Un clin d'œil en musique pour les jours de fête, une merveille de diction et un clin d'œil final à ceux qui détiennent le savoir (Harvard) et à ceux qui continuent de chercher car tous les éléments n'ont pas été découverts.

http://www.youtube.com/watch?v=DYW50F42ss8 (propriétés avec des photos)

http://www.youtube.com/watch?v=m8dtquYDXEU&feature=related (avec le texte, mais attention aux fautes)

http://www.youtube.com/watch?v=YIlUXHZR3ZA&feature=related (avec animations amusantes de type lego)

Il s'agit d'un site canadien de projets éducatifs en français qui se consacre à la recherche et au développement de projets dans un contexte d'intégration des technologies en classe, avec pour objectif de faciliter l'intégration des technologies de l'information et d ela communication tout en offrant un soutien pédagogique de qualité.

Dans ce cadre, une rubrique "quoi faire?" décrit les projets d'activités par niveau d'enseignement.

http://cyberscol.qc.ca/quoifaire.shtml

Parmi ceux-ci les rubriques "carrefour atomique" (notamment personnages-éléments et famille chimiques)

http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/carrefour/index.php

et "chimisterie" contiennent des informations concernant les activités "classification périodique". Le guide de l'élève et du maître sont en ligne.

http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/carrefour/personnages/accueil.html

Cette activité consiste pour l'élève à rédiger un (auto)-portrait d'un élément, éventuellement illustré.

Les travaux d'élèves, après évaluation et contrôle sont publiés sur le site. Un tableau périodique interactif permet d'accéder à ces travaux, classés par élément.

 

ANNEXE

Remarque sur l’utilisation de Wikipedia (ref. site n° 20)

Selon ses concepteurs, « Wikipédia est un projet d’encyclopédie collective établie sur Internet, universelle, multilingue et fonctionnant sur le principe du wiki (un wiki est un site Web dont les pages sont modifiables par les visiteurs afin de permettre l'écriture et l'illustration collaboratives des documents numériques qu'il contient). Wikipédia a pour objectif d’offrir un contenu librement réutilisable, neutre et vérifiable, que chacun peut éditer et améliorer. »

Cela signifie que n'importe qui peut prendre l'initiative d'écrire un article et de le modifier sans que le visiteur soit certain de la qualité de l'information donnée. L'autocitation ou l'autopromotion sont parfois choquants. Les concepteurs du site sont conscients du problème et repèrent les articles de « contenus de qualité » par une étoile d'or et les articles de « bons contenus » par une étoile grise (articles en français, 2004).

L'article « tableau périodique des éléments » ne comporte ni l'un ni l'autre repère. Il importe donc que nos collègues vérifient avec soin les informations données et les éclairages proposés - et éventuellement proposent des modifications à l'article ... On reconnaîtra dans cet article de nombreuses informations données également sur les sites que nous proposons dans notre liste de sites ou dans la bibliographie. Il est commode d'accès et d'utilisation pour nos collègues et il est donc précieux. L'importance donnée à la « règle de Klechkowski » et à ses exceptions est très française. Ce qui est gênant ici est l'erreur de formulation suivante : « L'état fondamental est en effet par définition celui dont l'énergie est la plus faible (oui), et le spin des électrons entre en jeu pour déterminer cette énergie (oui) : plus le spin résultant des électrons d'une orbitale atomique est élevé, plus stable est la configuration de ces électrons sur cette orbitale (cela est faux) (règle de Hund).

La structure électronique d'un élément est déterminée par son état fondamental et cet état est fixé par l'ensemble des interactions attractives noyau-électron et des interactions répulsives électron-électron (intégrales biélectroniques j0, j et k intégrale d'échange). La règle de Hund dit (pour simplifier) : lorsque des orbitales atomiques sont dégénérées en énergie, la configuration la plus stable pour deux électrons est celle de multiplicité de spin maximum et elle découle simplement de l'interprétation de l'échange dans le modèle de Heitler et London pour des orbitales orthogonales (intégrale de recouvrement nulle). Le texte de l'article Wikipedia ne parlant que d'une orbitale n'a strictement aucun sens, même en se réfugiant sous l'aile protectrice de Hund. Au passage, la formulation oublie la (très forte) règle d'exclusion de Pauli (ici encore pour simplifier : pas plus de deux électrons par orbitale et s'il y en a deux ils doivent être de spins opposés - donc spin nul au total).

Ceci est un exemple de la vigilance scientifique de tous les instants
nécessaire quand on utilise un site du type Wikipedia.