Expression de concentration : le degré Baumé

Un archaïsme :
 L'échelle Baumé pour exprimer la masse volumique et la densité

L'échelle Baumé

Cette échelle fut créée par Antoine Baumé (1728 – 1804) pharmacien et chimiste français.
En France, le décret 61-501du 3 mai 1961 qui instaurât le système international de mesures (S.I.), interdit l'utilisation de l'échelle Baumé.
Le degré Baumé, que l'on écrivait "°B ou °Bé", était défini par une formule précisée dans le fichier joint.
Antoine Baumé inventa un "aréomètre" (densimètre à immersion gradué en °Bé) qui fut longtemps utilisé en cuisine pour mesurer la densité des sirops de sucre.

 Quelques exemples pratiques :

 Aujourd'hui, il n'est pas rare de trouver dans les réserves des établissements d'enseignement et de recherche de vieux flacon contenant une solution avec pour seule information le °Bé.
 L'huile de vitriol (acide sulfurique) à 66°Bé a une densité de 1,835 ; ce qui correspond à de l'acide sulfurique à 96 % en masse.

Le perchlorure de fer (FeCl3) est souvent trouvé en solution à 36°Bé, soit une densité de 1,33. Aujourd'hui, il est commercialisé en solution aqueuse à 27 % en masse de densité 1,26   (30 °Bé) et en solution aqueuse à 41 % en masse de densité 1,45   (45 °Bé).
Par interpolation, une densité de 1,33 correspond à un pourcentage en masse compris entre 31 et 31,5 %, soit 2,54 à 2,58 mol.L-1 en FeCl3.

Michel Ficheux
juillet 2010

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (le_degre_Baume.doc)le_degre_baume